lundi , 25 septembre 2017
Accueil » People » Menace de mort avec une arme à feu : S Gueye réclamait des rapports forcés d’une belle de nuit
Menace de mort avec une arme à feu : S Gueye réclamait des rapports forcés d’une belle de nuit

Menace de mort avec une arme à feu : S Gueye réclamait des rapports forcés d’une belle de nuit

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

Après avoir honoré Bacchus, le bas-ventre en feu, S Guèye, vigile à la société de gardiennage Phoenix, au lieu de veiller au grain à son lieu de travail, s’est posté mardi dernier vers 1 h du matin devant une maison, pistolet en l’air, pour réclamer une belle de nuit. Il a été déféré hier, devant le Procureur par le commissariat de Saint-Louis pour menace de mort avec une arme à feu. Le commissaire El Hadji Bécaye Diarra a été avisé des faits par Ousmane Guèye, étudiant à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. Il a fait part aux limiers de la présence d’un individu apparemment ivre, qui menaçait de mort, si on ne lui envoyait pas une belle de nuit. Des habitants de la maison lui ont fait savoir qu’aucune prostituée n’était sur les lieux, mais il n’a rien voulu entendre et allait tirer. Aussitôt averti, le commissaire Diarra a envoyé la police secours qui a interpellé le suspect. S Guèye, la trentaine, devait assurer la garde de l’agence de la Bhs, sise à Médina Darou. L’arme qui appartient à son service, ne devait pas quitter son lieu de travail.